31 CITATIONS INSPIRANTES DE MARTIN LUTHER KING JR.

une femme lève le poing
Leader du mouvement pour les droits civiques dans les années 1960, Martin Luther King Jr. (1929-1968) a consacré sa vie à combattre la ségrégation raciale, la pauvreté et l’injustice. Son sens de l’abnégation, son appel à la désobéissance civile non violente, son éthique de la réciprocité (traiter les autres comme on voudrait être traité) et son pacifisme sont un héritage précieux pour toute personne désireuse de donner du sens à sa vie.

I Have a dream

Le 28 août 1963, à la tête de la marche sur Washington pour l’emploi et la liberté qui rassemble plus de 250 000 personnes. Il prononce son célèbre discours « I Have a Dream » dans lequel il lance un appel vibrant à la paix et partage sa vision son rêve «  qu’un jour cette nation se lèvera et vivra le vrai sens de sa foi : “Nous tenons ces vérités comme allant de soi, que les hommes naissent égaux.” »

Cet événement marque un tournant dans l’histoire du mouvement américain des droits civiques et jour un rôle déterminant dans l’adoption de la loi sur les droits civiques de 1964. La même année, MLK devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix. Il a 35 ans.

Un héritage intemporel

MLK nous rappelle de ne pas abandonner, quoi qu’il arrive. La vitesse importe peu tant que nous continuons d’avancer. Nous devons vivre selon nos convictions, défendre ce en quoi nous croyons, questionner ce qui ne nous paraît pas équitable et nous demander ce que nous faisons pour les autres.

Pour lui, la vie doit être vécue intentionnellement et sans regret. Il y aura toujours des revers, des échecs et des déceptions. La question que nous devons nous poser est de savoir si nous laissons ces difficultés définir et gouverner notre vie.

Son héritage moral est l’un des plus inspirants du XXe siècle, car il invite à avoir confiance, croire en soi-même et en ses capacités de surmonter les obstacles, combattre l’injustice, apprendre la compassion et le pardon envers soi-même et les autres, et aimer inconditionnellement. C’est le plus beau cadeau que l’on puisse donner et recevoir.

1. Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse.

2. Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.

3. Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons.

4. Chacun a la responsabilité morale de désobéir aux lois injustes.

5. L’obscurité ne chasse pas l’obscurité, seule la lumière peut le faire.

6. A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

7. Tout le monde peut être important car tout le monde peut servir à quelque chose.

8. Ce qui compte, chez un homme, ce n’est pas la couleur de sa peau ou la texture de sa chevelure, mais la texture et la qualité de son âme.

9. La vraie compassion ce n’est pas jeter une pièce à un mendiant ; c’est comprendre la nécessité de restructurer l’édifice même qui produit des mendiants.

10. La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.

11. Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle.

12. La non-violence est une arme puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l’homme qui la manie. C’est une épée qui guérit.

13. L’homme bon ne regarde pas les particularités physiques mais sait discerner ces qualités profondes qui rendent les gens humains, et donc frères.

14. Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse.

15. Une loi ne pourra jamais obliger un homme à m’aimer mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher.

16. Tant qu’un homme n’a pas découvert quelque chose pour lequel il serait prêt à mourir, il n’est pas à même de vivre.

17. Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui.

18. Si vous ne pouvez pas voler, alors courez ; si vous ne pouvez pas courir, alors marchez ; si vous ne pouvez pas marcher, alors rampez ; mais quoi que vous fassiez, vous devez continuer à avancer.

19. Nos vies commencent à finir le jour où nous devenons silencieux à propos des choses qui comptent.

20. Un homme devrait faire son travail si parfaitement que les vivants, les morts, et ceux encore à naître ne puissent faire mieux.

21. La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour.

22. J’ai décidé d’opter pour l’amour. La haine est un fardeau trop lourd à porter.

23. Cette ancienne loi d’oeil pour oeil laisse tout le monde aveugle.

24. On est peut-être venus par des navires différents, mais aujourd’hui on est tous sur le même bateau.

25. Si l’on m’annonçait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier.

26. Le pardon n’est pas un acte occasionnel, c’est une attitude constante.

27. La question la plus persistante et urgente de la vie est la suivante : Que faites-vous pour les autres ?

28. Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui.

29. La haine trouble la vie ; l’amour la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie ; l’amour la rend lumineuse.

30. Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait.

31. Il n’existe pas seulement une responsabilité légale mais aussi morale d’obéir aux lois justes. De la même manière, il existe une responsabilité morale de désobéir à des lois injustes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *