Minimalisme, Simplicité

SIMPLIFIER, OUI, MAIS COMMENT ?

SIMPLIFIER, OUI, MAIS COMMENT ?
Dans un monde de plus en plus complexe, nous avons tendance à faire toujours plus. Ce qui nous rend insatisfait – de notre travail, de nos relations, de notre vie. Mais cette frustration n’est pas une fatalité. Nous pouvons y remédier en simplifiant. Comment ? Avec des techniques efficaces et accessibles à tous.

« Le plus beau luxe est la simplicité. »
(Proverbe kurde)

Quitter la « rat race »

Dans la société moderne, il devient de plus en plus difficile d’échapper à la rat race qui exige toujours plus. Plus d’argent, plus de relations, plus de biens, plus de tout.

(Selon Wikipedia, la rat race – ou « course des rats » – est la métaphore d’une compétition acharnée et impitoyable pour obtenir une réussite que d’autres essayent de nous ravir. Cette course est sans fin, auto-destructrice ou inutile.)

La rat race – qui concerne la plupart des gens – a un coût substantiel en termes d’énergie, de stress, de qualité de vie. Et, surtout, le problème avec cette course effrénée, c’est que même si vous gagnez, vous êtes toujours un rat.

Simplifier avant qu’il ne soit trop tard

À la fin de leur vie, les gens disent rarement : « J’aurais aimé passer plus de temps au bureau. » C’est plutôt : « J’aurais aimé passer plus de temps avec ma famille et mes amis. »

La plupart des gens ont le sentiment de ne pas consacrer assez de temps à des activités qu’ils aiment vraiment et qu’une part importante de leur vie leur échappe.

Pire, ils passent leur temps libre à faire des choses qu’ils préfèrent ne pas faire.

Ils sont tellement occupés à vivre leur vie qu’il leur est impossible d’imaginer quelque chose de différent.

Mais à quoi sert de vivre une vie pleine si vous n’avez pas le temps et l’énergie pour en profiter ?

Simplifier, c’est bien, mais qu’est-ce que c’est exactement ?

• Arrêter de chercher du sens dans des choses insignifiantes tout en délaissant celles qui importent vraiment ;
• Abandonner des aspects de la vie qui n’ajoutent ni valeur, ni sens, ni finalité pour se concentrer sur l’essentiel ;
• Rechercher un meilleur équilibre loisirs/travail, tout en se concentrant sur l’épanouissement personnel et la construction de relations personnelles de qualité ;
• Privilégier des choix conscients pour laisser le matérialisme derrière et passer à un mode de vie plus durable.

Ce processus comporte deux aspects principaux :

– La connexion à la vie, à la famille, à la nourriture, au lieu ;

– Le maintien d’un équilibre sain dans les aspects personnels, professionnels, familiaux, spirituels, physiques et sociaux de la vie.

Il n’est pas nécessaire de tout éliminer instantanément pour vivre plus simplement.

Simplifier petit à petit, étape par étape, est bien plus bénéfique.

Comment faire ? Comment se réapproprier sa vie ?

9 conseils pour commencer à simplifier

1. Prendre le temps

Simplifier, c’est (re)prendre le contrôle de sa vie – avoir plus de temps, au travail et à la maison, pour faire les choses qu’on veut vraiment faire.

Mais il y a un problème : gagner du temps prend du temps. Nous ne pouvons pas comprendre comment consacrer du temps aux choses que nous aimons si nous ne prenons pas le temps de repenser notre façon de vivre.

Nous pensons tous que nous ne pouvons rien réduire.

Tant que nous consacrons notre temps et notre énergie au travail, nous n’avons pas à regarder notre vie : un mariage qui ne fonctionne pas, une carrière insatisfaisante, des enfants avec lesquels nous perdons contact, des amitiés qui s’atrophient.

Avoir du temps peut s’avérer dangereux. On pourrait être amené à revoir certaines choses fondamentales, à les changer et à être plus en accord avec vous-même.

Si vous voulez découvrir comment prendre le temps pour les choses que vous aimez, vous devez examiner comment vous passez votre temps maintenant. Si vous plantez les mêmes graines, vous obtenez les mêmes résultats. Si vous continuez à vivre votre vie comme vous l’avez toujours fait, cela restera compliqué.

Ainsi, la première étape pour simplifier sa vie consiste à faire un petit investissement de temps.

Libérez une heure par jour pendant 30 jours et utilisez ce temps pour répondre à des questions simples : Qu’est-ce qui complique le plus ma vie ? Est-ce que je travaille trop dur ? Est-ce que j’aime mon travail ? Etc.

Ensuite, commencez à réfléchir à ce que vous pouvez réduire et comment le faire.

Ce n’est pas aussi insurmontable qu’il n’y paraît. Faites le test pendant un mois et voyez les résultats.

2. Moins, c’est plus

C’est un principe tellement évident que nous ne voulons pas le voir.

Le plus souvent, lorsque nous voulons gagner du temps, nous faisons appel à des aides extérieures : comptabilité, femme de ménage, jardinier, nounous, etc.

De cette façon, nous n’avons plus à nous soucier de ces tâches.

Alors que la plupart du temps, nous n’avons pas besoin de plus d’aide, nous avons seulement besoin de moins de problèmes.

C’est là que commence le processus de simplification. En se débarrassant des biens ou des tâches inutiles et qui prennent de la place ou de l’énergie.

Modifiez vos horaires, vos engagements, vos dépenses. Si vous êtes indépendant, réduisez vos horaires.

Vous travaillez 10 heures par jour ? Réduisez de 10 % et terminez vos journées une heure plus tôt. Vous ne perdrez pas en productivité, vous gagnerez en satisfaction et vous aurez 5 heures supplémentaires par semaine.

Évidemment, cet exemple ne s’applique pas à tout le monde, mais le principe reste le même pour d’autres domaines de votre vie.

3. Dépenser moins

Simplifier signifie donc privilégier l’essentiel et éliminer le superflu.

Avez-vous vraiment besoin d’une sixième paire de chaussures ? Et cette chemise qui ira s’ajouter au 25 autres déjà présentes dans la penderie, est-elle vraiment nécessaire ? Ajoutera-t-elle plus de valeur à votre vie ? Serez-vous plus heureux ?

Pour beaucoup, la liberté financière réside dans le fait de gagner plus d’argent. Mais les études montrent que plus on gagne d’argent, plus on en dépense. L’accumulation crée une dépendance et place les gens dans une spirale consumériste.

Un des avantages de vivre simplement est que cela coûte moins cher. C’est une logique enfantine, en accumulant moins de choses, vous dépensez moins d’argent.

4. Dire non

Oscar Wilde a dit : « L’homme vraiment libre est celui qui refuse une invitation à dîner sans donner d’excuse. »

Si on se base sur cette citation, peu de personnes sont vraiment libres. Pourtant, il est difficile de vivre une vie simple sans être capable de dire « non ».

En dépit du temps limité dont nous disposons, et du nombre réduit des personnes et des choses qui nous rendent vraiment heureux, nous multiplions les engagements. Et nous sommes submergés. Le burn-out guette, il est derrière la porte. Il attend son heure.

C’est pourquoi il est essentiel d’apprendre à ralentir et à dire « non ». Comment ? Simplement en disant : « Je n’ai pas le temps » de façon honnête et courtoise.

Le principe est donc simple : déterminez quelles sont vos priorités et dites non à tout le reste.

Rejeter une demande peut être assez difficile. Mais cela peut faire toute la différence entre vivre une vie de qualité et être constamment dépassé.

En acceptant tout, vous assumez automatiquement trop d’obligations, de responsabilités et de tâches.

Simplifiez-vous la vie, dites : « Non (merci). »

5. Le désencombrement

L’encombrement est une distraction mentale et visuelle. Moins l’encombrement est important, moins notre environnement est source de stress.

Décidez ce qui est inutile.

Simplifier n’a pas besoin d’être compliqué : identifiez ce qui est le plus important pour vous et éliminez tout le reste. Imaginez que vous devez emballer tout ce que vous possédez en une heure pour partir pendant dix ans ou le reste de votre vie. Que prenez-vous ? Qu’est-ce qui est essentiel ?

Réduisez vos biens au strict nécessaire et débarrassez-vous de tout ce qui ne fait que prendre de la place.

Faites un gros nettoyage à chaque saison pour éliminer les résidus accumulés et simplifier votre espace de vie.

6. Limiter la consommation de médias

Une grande partie de notre consommation de médias n’ajoute aucune valeur réelle à nos vies.

Regarder la télévision, lire des magazines et surfer sur Internet sont des activités divertissantes, mais elles peuvent aussi nous distraire de ce qui est vraiment important.

Les réseaux sociaux contribuent-ils vraiment à votre vie ? Dans presque tous les cas, cela ne fera que vous distraire et vous faire perdre du temps.

Toutes ces mises à jour de statut et tweets encombrent votre esprit et vous empêchent de faire quelque chose de plus productif. De même, il n’est pas toujours important de rester au courant des activités de vos amis qui prennent l’apéro. Dans de nombreux cas, ces personnes ne sont même pas vos vrais amis.

Ne laissez pas les médias dicter ou dominer votre vie.

Limiter votre consommation de médias n’est certes pas facile, mais vous aurez beaucoup de temps à consacrer à des activités plus épanouissantes.

7. Arrêter le multitâche

Le multitâche est un mythe. Si vous y croyez toujours, vous risquez de réduire considérablement votre productivité.

Essayer de passer d’une tâche à une autre ne fait qu’augmenter le niveau de stress tout en réduisant votre productivité.

Au lieu de cela, concentrez toute votre attention sur la maîtrise de la tâche à accomplir. Une fois terminé, abordez la suivante.

8. Les possessions représentent les neuf dixièmes du problème

Aujourd’hui, chaque foyer possède au moins une télévision, plusieurs téléphones, une ou deux voitures, parfois plus. La liste est longue.

Parce que nous voulons posséder tous ces biens, nous devons travailler plus longtemps pour pouvoir les payer. Ce qui nous laisse moins de temps pour en profiter.

Et toutes ces choses ne coûtent pas seulement de l’argent. Elles prennent également du temps – à installer, réparer, entretenir, utiliser.

Et qu’est-ce que les gens veulent le plus au monde ? Avoir plus de temps…

Comment sortir de ce cercle vicieux ? Une fois par an, faites le tour de votre maison, ouvrez toutes ces caisses que vous empilez depuis des années pour le « jour où », et débarrassez-vous de tout ce que vous n’avez pas ouvert ou utilisé au cours des 12 derniers mois.

On ne parle pas ici des antiquités ou de ce qui a une valeur sentimentale. On parle des choses que nous achetons, qui ne servent pas et qui n’ajoutent aucune valeur à notre vie.

9. Une décision sans action ne reste qu’une décision

Le principe de la simplification est simple, la mise en oeuvre est plus compliquée. Elle exige de passer à l’action et de s’engager sur la durée.

Ce sont des changements minimes, mais répétés, qui produisent le plus de résultats significatifs. Il est donc important de s’impliquer et de ne pas abandonner.

Si vous sentez que vous devez changer quelque chose, mais que vous ne savez pas quoi ni comment, ou si vous voulez simplement approfondir le processus de simplification, le programme « En route vers la simplicité » est fait pour vous.

Il aborde, entre autres, la question de l’essentiel, des limites, des habitudes et des relations afin d’avoir non seulement une vision plus précise de ce qui nous convient réellement, mais aussi de mettre des choses en place pour atteindre nos objectifs.

Plus d’info sur la page En route vers la simplicité ou en cliquant sur l’image ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le mouvement !
 
 
 
 

Rejoignez le mouvement !

 
 
 
 

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter ainsi que les dernières astuces pour vous simplifier la vie.

 
 
 
 

Merci pour votre inscription ! Un email de confirmation vous a été envoyé.