8 CROYANCES LIMITANTES QUI NOUS EMPECHENT D’AVANCER

mot impossible
Nous investissons de l’énergie dans ce qui, nous l’espérons, produira le résultat recherché. Par conséquent, lorsque nous croyons que quelque chose ne va pas se réaliser – même inconsciemment -, nous sabotons notre potentiel en prenant des mesures à moitié bonnes. Une action mineure équivaut à des résultats médiocres. Des résultats médiocres mène à de l’incertitude et des croyances limitantes. C’est un cercle vicieux qui ne se termine que lorsque l’on décide de changer ces croyances.

1. Je ne peux pas être vraiment moi car je serai jugé

Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Chaque personne est différente. Il est impossible de susciter l’adhésion de tous. Ce n’est pas notre travail de faire plaisir aux gens. Quoi que nous fassions, nous serons toujours jugés par quelqu’un. Alors plutôt qu’essayer de plaire, il vaut mieux se faire plaisir et être soi-même. Il n’y aura jamais personne d’autre comme nous.

2. Je ne peux pas tomber amoureux parce que je vais souffrir

Nous avons peur d’aimer parce que nous ne voulons pas être rejetés. Et si nous verbalisons notre désir d’être en couple, nous n’ouvrons pas notre cœur aux autres pour autant. Une telle croyance nous garde éloignés de l’amour. Pour trouver le véritable amour, nous devons nous mettre dans une position de vulnérabilité. Cette mise à nu est concomitante au risque d’être blessé. Il n’est pas possible de trouver une vraie connexion sans être vulnérable. Éviter l’amour par peur d’être blessé ne peut que conduire à une vie sans amour. Gardons à l’esprit que les blessures cicatrisent et nous permettent d’apprendre sur nous-mêmes et d’évoluer.

3. Je ne peux pas demander ce que je veux parce que je serai rejeté

Dans la vie, les gens sont tout le temps confrontés au rejet. Le rejet fait partie intégrante de la vie. Plutôt que de l’éviter, apprenons à le gérer. Le rejet est simplement un processus qui nous indique que nous sommes dans la mauvaise direction. Eviter de demander parce que nous ne voulons pas subir un rejet ne fera que nous priver de ce que nous voulons. Pour recevoir il faut d’abord demander.

4. Je ne peux pas faire confiance aux gens de peur qu’ils me trahissent

La trahison n’est jamais agréable mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faut se fermer aux autres. Cela nous évitera d’être trahis, certes, mais cela nous tiendra également à distance des personnes qui peuvent nous enrichir. Se fermer aux autres nous maintient dans la peur. Une méthode saine consiste à rejeter les relations toxiques pour se concentrer sur celles qui ajoutent de la valeur. Pour nouer une relation significative avec quelqu’un il faut de la confiance.

5. Je ne peux pas poursuivre mes rêves parce que je peux échouer

Tout rêve ou projet induit la possibilité de l’échec. C’est normal, mais pas inéluctable. En élaborant des stratégies et en prenant les mesures qui s’imposent, nous pouvons éviter l’échec. Et même si nous devions échouer (encore faut-il définir la notion d’échec), des possibilités s’offriraient à nous. Nous avons suffisamment de ressources pour rebondir et surmonter cette épreuve. De nombreuses personnes échouent tous les jours. Elles mettent un genou à terre, puis se relèvent et continuent leur chemin. Ce qui importe ce sont les actions que nous entreprenons lorsque les choses ne se passent pas comme nous le souhaitons. C’est à nous de prendre les mesures nécessaires pour faire avancer les choses.

6. Il est trop tard pour poursuivre mes rêves

Il peut nous arriver se penser qu’il est trop tard pour commencer quelque chose. Pourtant l’âge n’est pas un facteur limitant. C’est notre conviction qui l’est. Oublions deux minutes qu’il faudrait correspondre à certains standards, rentrer dans un moule. Chaque personne a un chemin unique. C’est elle qui doit définir son cadre, son mode opératoire, ses règles.
Créons notre propre chemin et réalisons-le. Il n’est jamais trop tard pour poursuivre quoi que ce soit. Ce qui importe, c’est de prendre des mesures maintenant. L’âge n’est qu’un nombre, le reflet des années vécues. Il n’a rien à voir avec notre pouvoir illimité en tant qu’être humain.

7. Je n’ai pas le temps

La plupart des gens pensent qu’ils n’ont pas assez de temps pour changer de mode de vie. Nous disposons tous du même nombre d’heures dans une journée. Pourquoi certaines personnes peuvent-elles profiter de chaque instant alors que d’autres utilisent systématiquement le manque de temps comme excuse? Observez comment vous passer votre temps, à quoi vous le consacrez. Hiérarchisez et planifiez vos activités en fonction de la valeur qu’elles vous apportent.

8. Je n’ai pas les compétences ou le talent

Si nous faisons ce que nous avons toujours fait, nous obtiendrons ce que nous avons toujours obtenu. La vie exige des progrès, alors continuons à apprendre. Pour grandir et nous perfectionner, vous devons reconnaître que stagner n’est pas une option. Soyons le créateur de notre vie et décidons de vivre selon nos propres termes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code