ETRE PLUS HEUREUX GRACE AUX 13 VERTUS DE BENJAMIN FRANKLIN

une femme lève le poing
Considéré comme l’un des Pères fondateurs des Etats-Unis, Benjamin Franklin était dans une recherche constante d’amélioration de soi. Pour cela, il a défini 13 vertus sur lesquelles baser sa vie. Cet ensemble de règles lui ont permis d’obtenir une meilleure version de lui-même. Nous pouvons suivre son exemple et appliquer ces vertus tous les jours. Elles nous rendrons meilleurs, plus heureux et notre vie sera plus simple. 

On n’est jamais trop âgé pour s’instruire. (Benjamin Franklin)

Atteindre la perfection

Né en 1706, l’Américain Benjamin Franklin a eu une carrière exceptionnelle. Imprimeur, écrivain, scientifique, politicien et diplomate, il a collaboré à la rédaction de la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis, puis de la Constitution.

À 20 ans à peine, Franklin s’est efforcé de créer un ensemble de règles lui permettant de devenir une meilleure personne. Il a dit à ce sujet: « J’ai conçu le projet audacieux et ardu d’atteindre la perfection morale. Je voulais vivre sans commettre de faute à aucun moment; Je voulais vaincre tout ce que l’inclination naturelle, la coutume ou la société mettraient sur mon chemin. » Pour atteindre cet objectif, il a défini 13 vertus pour guider sa vie.

Il a attribué la majeure partie de son succès à la pratique de ces 13 vertus fondamentales. Il estimait qu’en les mettant en pratique, il faisait tout ce qui était en son pouvoir pour se placer du bon côté de la vie. Il n’a pas atteint la perfection mais il est devenu meilleur et plus heureux. Benjamin Franklin a vécu selon ces règles jusqu’à sa mort, à l’âge de 79 ans..

Le carnet vertueux

Pour cultiver ces 13 vertus, Franklin a développé une méthode assez simple : le carnet vertueux. De quoi s’agit-il? Une sorte de livret dans lequel, durant 13 semaines (13 vertus, 1 semaine par vertu), il répertoriait les vertus qu’il parvenait à mettre en pratique.

Chaque semaine était composée d’un tableau avec 7 colonnes (une par jour) et 13 lignes (une par vertu). Lorsqu’il n’appliquait pas les principes d’une vertu, il cochait la case correspondante. Le but était d’obtenir le plus petit nombre de marques. Par exemple, le lundi il avait manqué de tempérance, de silence, et de sincérité… 3 cases cochées. Le mardi, de frugalité et de justice, 2 cases, etc.

En plus de cela, il attribuait à chaque semaine une vertu sur laquelle il devait travailler en particulier. La première semaine était celle de la tempérance, la deuxième celle du silence, etc. D’où les 13 semaines au bout desquelles il avait parcouru les 13 vertus. Lorsqu’il terminait les 13 tableaux, soit après un peu plus de 3 mois, il recommençait au début. Quatre fois par an jusqu’à 79 ans… Il n’était pas parfait mais il ne manquait certainement pas de volonté ni de discipline.

Lorsque Franklin a commencé son programme, il s’est retrouvé à cocher plus de cases qu’il ne le souhaitait. Mais au fil du temps, il a vu les marques diminuer. Les vertus se sont ancrées durablement. Il se trouvait naturellement en train de les pratiquer plus qu’il ne l’avait fait jadis, ce qui faisait de lui une personne plus attentive et plus heureuse.

Les 13 vertus de Benjamin Franklin

1. Tempérance

« Ne mangez pas jusqu’à en être appesanti, ne buvez pas jusqu’à ce que votre tête en soit affectée. »

Mangez à satiété plutôt que vous gaver. Ne mangez pas pour passer le temps ou par ennui. Arrêtez de boire quand cela commence à altérer votre jugement et votre sensibilité. Il s’agit d’autoréguler ce que vous mettez dans votre corps et de faire le choix conscient de ne mettre dedans que ce qui est nécessaire pour bien vivre.

La tempérance prévient les excès et développe une forme d’autodiscipline indispensable pour adhérer aux 12 autres vertus. En maîtrisant ce que vous mangez et buvez, vous acquérez la confiance nécessaire pour apporter des améliorations dans d’autres domaines de votre vie.

2. Silence

« Ne parlez que de ce qui peut être utile aux autres ou à vous-même, évitez toute futile conversation. »

Nous évoluons dans des environnements bruyants. Privilégiez le silence. Si vous n’avez rien à ajouter à une conversation, ne le faites pas. Au lieu de cela, écoutez pour comprendre, pas pour répondre. Entendez ce qui est dit. Recherchez des conversations significatives et évitez les bavardages inutiles.

Cette vertu ne signifie pas éviter de faire de nouvelles connaissance ou de ne plus parler, mais de reconnaître et éviter les conversations stériles. Parler pour remplir l’espace n’apporte aucune valeur. Pour acquérir des connaissances, il faut écouter, et pour écouter il faut se taire.

3. Ordre

« Que chaque chose chez vous ait sa place, que chacune de vos affaires ait son temps. »

L’univers a une propension au chaos et à la désorganisation. Il s’agit de combattre cela pour évoluer dans un espace ordonné. Adopter des systèmes d’organisation complexes ne fera que créer davantage de déséquilibre dans votre vie. Au lieu de cela, faites de petits changements en rectifiant chaque tentative de désorganisation au moment où cela se produit.

Gardez vos biens organisés afin de toujours trouver ce dont vous avez besoin. Faites de même avec votre temps, de sorte que vous soyez toujours disponible pour les choses importantes. Améliorez votre gestion du temps. Si vous avez trop de choses à faire, réduisez-les pour ne garder que celles qui ajoutent de la valeur.

4. Résolution

« Prenez la résolution de faire ce que vous devez, et exécutez ce que vous avez résolu. »

Si vous décidez de faire quelque chose, faites-le. Ne prenez pas d’engagements que vous ne pourrez pas tenir. Dites « non » si on vous demande de faire quelque chose que vous ne pouvez pas faire. La résolution est la ferme détermination à accomplir ce que vous vous êtes engagé à faire. Si vous dites « oui », alors faites-le pleinement.

5. Frugalité

« Ne faites aucune dépense que pour le bien des autres ou pour le vôtre, c’est- à-dire ne gaspillez rien. »

Dépensez moins que vous ne gagnez. Cela semble assez simple, mais nous faisons généralement exactement le contraire. Vivre sobrement permet non seulement de rester humble, mais enseigne également la valeur de l’argent. Ne le gaspillez pas. Chaque fois que vous le dépensez, ayez un objectif en tête. Donnez une utilité à ce que vous ne dépensez pas. Investissez, remboursez une dette, créez un fonds d’urgence ou économisez dans un but précis.

6.Travail

« Ne perdez pas de temps, soyez toujours occupé à quelque chose d’utile. Supprimez tout ce qui n’est pas nécessaire. »

Ne passez pas votre temps au ralenti. Soyez productif et si vous n’avez pas l’énergie ou la concentration nécessaire pour accomplir la tâche à accomplir, trouvez autre chose qui vous convient. Si vous n’avez rien à faire, passez votre temps à vous former et à vous améliorer. Si vous êtes trop fatigué pour faire quelque chose, reposez-vous.

7. Sincérité

« Ne trompez jamais personne ; que vos pensées soient pures et justes, et parlez selon vos pensées. »

Soyez honnête dans vos paroles et ayez conscience de l’impact qu’elles peuvent avoir sur les autres. Ne soyez pas blessant dans ce que vous dites. Apportez de la valeur à votre interlocuteur. Ne mentez pas. Soyez juste et droit. Imposez-vous dans le respect de l’autre. N’hésitez pas à reconnaître votre tort lorsque c’est le cas.

8. Justice

« Ne faites jamais de mal à autrui, soit en causant une perte réelle, soit en privant d’un gain légitime. »

Il importe de vivre sa vie en faisant ce qui est juste. Bien que nous nous concentrions souvent trop sur nous-mêmes, il est essentiel de voir également comment nos actions ont un impact sur les autres. Evitez de nuire à autrui pour votre propre bénéfice. Trouver des moyens pour que toutes les personnes impliquées dans vos interactions trouvent un réel avantage. Cherchez des solutions pour que tout le monde gagne. Si vous avez accepté un engagement, respectez-le, ou renégociez-le.

9. Modération

« Évitez les extrêmes, pardonnez les injures, autant que vous pensez qu’elles méritent le pardon. »

Tout doit être équilibré et engagé modérément. Les extrêmes sont rarement la réponse. Nous avons tendance à rechercher la satisfaction dans le « plus ». Plus d’argent, d’expériences, de plaisir, de biens matériels, etc. Pourtant la recherche de la modération maintient les choses en équilibre. Choisir des positions extrêmes ou agir de façon extrême finit souvent par avoir des conséquences négatives. Évitez les situations qui peuvent porter préjudice.

10. Propreté

« Ne tolérez rien de sale sur votre corps, vos habits ou dans votre habitation. »

Prenez soin de vous. Soyez propre. Gardez vos vêtements propres. Gardez votre maison propre. Gardez votre bureau propre. Gardez vos dents propres. Ce n’est pas seulement pour votre propre santé, mais aussi pour la façon dont vous vous présentez au monde.

11. Tranquillité

« Ne vous laissez pas abattre par des bagatelles, ou par les accidents ordinaires et inévitables de la vie. »

Ne soyez pas contrarié par les événements inattendus que la vie met sur votre route. Ils arriveront d’une façon ou d’une autre. Les rejeter ne vous aidera pas à les résoudre. Ne vous fâchez pas pour des petites choses, car cela fait plus de mal que de bien. Apprenez à être en paix avec des situations qui sont clairement hors de votre contrôle. Apprenez à reconnaître vos émotions et à les comprendre plutôt que vous laisser guider par elles. Ne soyez pas dans la réaction impulsive. Utilisez vos émotions comme indicateur de votre température personnelle. Ressentez, respirez et prenez des décisions sereinement.

12. Chasteté

« Livrez-vous rarement aux plaisirs de l’amour, n’en usez que pour votre santé, ou pour avoir des descendants, jamais au point de vous abrutir ou de perdre vos forces, et jusqu’à nuire au repos et à la réputation de vous ou des autres. »

De toutes les vertus, la chasteté est probablement la moins populaire de nos jours. Le sexe est présent partout. Pourtant, cette omniprésence ne fait que dévaloriser un acte sacré qui est souvent réduit à un bien de consommation. Ne laissez pas les passions physiques devenir une distraction ou un objectif principal dans votre vie. Soyez conscient de vos actions en matière de sexualité et de la perception qu’elles véhiculent. Soyez intelligent et prudent.

13. Humilité

« Imitez Jésus et Socrate. »

L’humilité n’est pas faible, soumise ou auto-abaissante. Elle signifie avoir suffisamment confiance pour laisser vos actions parler pour elles-mêmes. Nous devons garder notre fierté sous contrôle et ne pas avoir trop confiance en nous-mêmes ou en nos actions.

Appliquer les 13 vertus aujourd’hui

L’intérêt de cette méthode réside dans son aspect modulable. Non seulement vous bénéficiez d’une vision claire de votre parcours vertueux mais en plus vous pouvez l’adapter en fonction de vos besoins. Si vous ne partagez pas les vertus de Benjamin Franklin, établissez les vôtres. Ce peut aussi être des compétences à travailler ou à acquérir. Par exemple, supposons que vous vouliez devenir une personne plus calme. Vous pourriez inclure la méditation, le stoïcisme et la prière dans votre liste de vertus.

L’objectif consiste à trouver un ensemble de vertus ou de compétences très spécifiques que vous pouvez appliquer chaque jour pour devenir une meilleure personne et ensuite examiner vos progrès. Au fil du temps, ces compétences et ces vertus deviendront naturelles pour vous, vous transformant en la personne que vous désirez devenir.

Créez votre propre carnet vertueux

Le but est d’en faire une pratique quotidienne. Une fois que vous avez défini un ensemble de vertus ou de compétences spécifiques à travailler, faites-vous votre petit carnet vertueux et commencez.

Ce carnet vertueux à télécharger reprend le système de Franklin: les 13 tableaux sont prêts à l’emploi et la dernière page est vierge. Elle vous permet de remplacer les vertus initiales par celles que vous désirez.

À la fin de la semaine, passez en revue vos progrès globaux. Sur quelles vertus êtes-vous particulièrement faible en ce moment? Que pouvez-vous faire pour renforcer ces vertus à l’avenir? Utilisez les résultats – à la fois les vertus et les compétences que vous avez mises en pratique et celles que vous avez manquées – comme source d’information sur comment poursuivre votre travail d’amélioration.

Gardez à l’esprit qu’un tel processus prend du temps. C’est un travail sur le long terme qui se fait en mode kaizen, petit pas par petits pas. Si vous vous efforcez d’être un peu mieux que la veille, vous vous dirigez toujours dans la bonne direction.

Ce système d’auto-amélioration simple et efficace ne garantit pas d’atteindre la perfection, par contre il peut vous aider à opérer des changements significatifs dans des domaines spécifiques de votre vie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code